Présentation de l'Association

  Historique
  Thérapeutes et formateurs
  Références théoriques

 

Historique

Le Creuset Familial est né en 1991 de la volonté de deux psychologues, Odile et Gérard Losson, formés à l'approche systémique et à la thérapie familiale depuis de longues années, et avec l'encouragement et le soutien de leur superviseur, le Docteur Jacques Weber de Liège, ainsi que de quelques sympathisants toujours fidèles et dévoués.

Ils se proposaient d'offrir à toute personne, couple ou famille en difficulté, une aide thérapeutique. Leur souci était de mettre à la disposition d'un large public leur expérience et leur compétence dans le domaine de l'approche systémique et de la thérapie familiale.

Odile et Gérard Losson ont ainsi accueilli de nombreuses familles et couples pour une thérapie familiale. Et très rapidement, des demandes de formations et d'interventions ponctuelles ont émergé de la part de personnes et d'institutions sensibilisées à ce modèle. Plusieurs groupes ont ainsi été animés sur Metz, mais également sur Lille, Berck, Paris, Orléans, Saint-Étienne ou encore Ajaccio.

Au fil des années, le nombre de consultations et le nombre de stagiaires ne cessent de croître. De plus en plus d'institutions, font appel à leurs services soit pour des interventions ponctuelles sur un thème donné, soit pour une réflexion sur l'analyse des pratiques. Quatre groupes de stagiaires en formation longue de thérapie familiale sont accueillis chaque année dans le cadre de l'association, ainsi que deux groupes de supervision.

Retour au sommaire Retour au sommaire

 

 

Thérapeutes et formateurs

Qui sont les intervenants au Creuset Familial ?

Odile Losson, psychologue clinicienne, thérapeute de couple et de famille, est responsable de la formation et directrice du Creuset Familial. N° ADELI 579300260.
Diplômée de l'Université René Descartes de Paris, elle s'est occupée durant de longues années du suivi d'enfants placés en famille d'accueil ou en institution, ainsi que d'adolescents et jeunes majeurs en grandes difficultés familiales et relationnelles.

Gérard Losson, psychologue clinicien, thérapeute de couple et de famille. N° ADELI 579300278.
Diplômé de l'Université René Descartes de Paris, il a travaillé plus de 30 ans avec des adolescentes placées en institutions pour des raisons familiales, mais a également pris en charge des enfants handicapés mentaux ainsi que des jeunes adultes marginaux.

Ces deux formateurs sont membres de l'Association Européenne de Thérapie Familiale (EFTA), de la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse (FF2P), et formés à la thérapie familiale depuis 1983.

D'autres professionnels interviennent dans le cadre des consultations et de la formation :

La Présidente du Creuset Familial est actuellement Odile Losson, psychologue ; la Vice-présidente est le Docteur Chantal Weber, médecin psychiatre.

Retour au sommaire Retour au sommaire

 

Références théoriques

L'approche systémique est une forme d'observation de la réalité qui s'intéresse davantage aux interactions entre les différents membres d'une famille ou d'un couple, plutôt qu'à l'intrapsychisme des individus, sans toutefois nier les dynamiques personnelles. Elle met en lumière la finalité des comportements et non pas les causes. Elle travaille sur les règles de fonctionnement qui permettent aux personnes de changer, de s'autocorriger, d'évoluer au fil des cycles de vie. Elle propose une lecture en termes de relations inter-individuelles ou inter-groupes et non selon le modèle causal linéaire. Ainsi, le comportement de B n'est plus le résultat de celui de A, mais les réactions de chacun créent une dynamique interagissante en continu.

L'approche systémique offre la possibilité de voir la réalité autrement et d'amorcer ainsi une nouvelle dynamique qui permettra de passer d'une situation de blocage ou de frein à une situation d'évolution.Watzlawick nous rappelle que "de toutes les illusions, la plus périlleuse consiste à penser qu'il n'existe qu'une seule réalité".

En Thérapie Familiale, ce n'est plus seulement de l'individu considéré comme malade (par lui -même ou par son entourage), dont on va s'occuper, mais bien de l'ensemble des interrelations au sein de sa famille. "C'est la famille toute entière qu'il faut soigner pour guérir un de ses membres malade" (Carl Whitaker)

Le travail systémique porte donc moins sur l'individu ou le groupe comme entité, mais sur l'interaction entre les différents membres de ce groupe. L'hypothèse de base repose sur le fait qu'un individu est largement déterminé par son contexte de vie et participe lui-même à l'équilibre, au déséquilibre, à la rigidité ou à la souplesse du système d'interactions durables dans lequel il est inséré (famille, lieu de travail, groupe d'appartenance).

Retour au sommaire Retour au sommaire